Quelques spécificités et charmes de l’Islam qui prouvent que l’être humain doit être musulman

Muslims Islam Mosque Prayer

Étant donné que l’Islam est la dernière religion céleste révélée, il fallait nécessairement qu’elle ait des spécificités et charmes qui la distinguent des religions qui l’ont précédée et font qu’elle soit adéquate pour toutes les époques et en tout lieu. Parmi ces spécificités, on trouve que :

L’Islam est une religion de la nature innée saine, qui ne s’oppose pas à la raison et la nature humaine normale qu’Allah a créée. Léopold Weiss a dit :

« La législation du Qur’an gouvernera bientôt le monde, en raison de sa convenance et son harmonie avec la raison et la sagesse ».

L’Islam est la dernière religion révélée, aussi elle complète et parfait les religions qui l’ont précédé. Il les abroge donc et est leur sceau.

L’Islam a des sources originales saines exemptes de tout manquement ou de tout ajout. Ses législations sont divines et stables n’acceptant ni dénaturation, ni modification. L’Islam est la seule religion qui n’a connu aucune falsification ni modification, contrairement aux religions qui l’ont précédé ; ces dernières ont en effet été falsifiées et des changements y ont été opérés. Michael H. Hart dit dans son livre Les 100 :

Un classement des plus influentes personnalités de l’Histoire : « Il n’existe pas dans l’histoire des révélations, un livre dont les lettres sont restées intactes sans modification, hormis le Qur’an transmis par Muhammad. »

L’Islam englobe tous les aspects de la vie : politique, socioéconomique… l’Islam est en effet la religion complète qui couvre à la fois tous les aspects de la religion et de la vie présente. Il n’a pas négligé la moindre chose dans la vie du musulman. Abdou Rahman ibn Zaïd a dit :

« On demanda à Salman : Votre Prophète vous a tout enseigné, jusqu'à la manière de faire les besoins, Salman répondit : Bien sûr, il nous a interdit de faire face à la qibla en déféquant ou en urinant, nous a interdit de nous nettoyer après les besoins avec moins de trois cailloux ou d’utiliser pour ce faire les crottes des animaux ou les os ». (Sahih Mouslim, 1/223, hadith nº 262..)

Le penseur Arthur Hamilton a dit :

« Si les gens recherchaient la vérité, ils sauraient que l’Islam est l’unique solution aux problèmes de l’humanité ».Muhammad fil âdâbil ‘ilmiyyatil moussaffah, Muhammad Uthman Muhammad.

Dans l’Islam, il n’est pas question de contraindre les gens à l’embrasser. Bien au contraire, on doit embrasser l’Islam parce qu’on en est convaincu.

L’Islam est une religion universelle qui s’adresse à tout le genre humain, de tous les niveaux sans exception, à toutes les époques et en tout lieu ; contrairement aux religions qui l’ont précédé qui ne s’adressaient qu’à leurs peuples spécifiques à des époques précises. Prenons par exemple le judaïsme ; pour être juif, il faut être né juif. Quant au christianisme, Jésus dit : « Je n'ai été envoyé qu'aux brebis perdues de la maison d'Israël ». Ibidem, Matthieu 15 : 24

Cet exemplaire du Coran écrit avec de l'or liquide sur papyrus indique le souci des musulmans pour préserver le Coran.
Cet exemplaire du Coran écrit avec de l'or liquide sur papyrus indique le souci des musulmans pour préserver le Coran.

Parmi les choses qui montrent que l’Islam est une religion planétaire, ou qu’il est destiné à tous les hommes malgré la diversité de leurs races, de leurs langues et de leurs époques, et ce, jusqu’au Jour Dernier :lorsque le Messager d’Allah, Muhammad eut la révélation du ciel, parmi les premières révélations qu’il a eues, il y avait cette parole d’Allah

(( :Ô toi (Muhammad) ! Le revêtu d’un manteau ! Lève-toi et avertis. Et de ton Seigneur, célèbre la grandeur (Qur’an : S. Le revêtu d’un manteau 74, v. 1-3.)

Cette sourate fut alors la phase de transition de l’invitation secrète à l’Islam vers l’invitation ouverte et publique. Il se mit alors à inviter son peuple à la religion d’Allah et à expliquer la futilité du culte des idoles qu’ils pratiquaient et les invita donc à n’adorer qu’Allah seul et rejeter toutes les autres divinités qu’ils adoraient.

Il endura d’eux ce qu’il endura comme peines et malheurs, puis il parla aux royaumes autour de lui et leur adressa des correspondances pour les inviter à embrasser la religion d’Allah. Parmi ceux à qui il s’adressa, figurait les empereurs des plus grands empires de cette époque : l’empire romain, le royaume persan, le royaume d’Abyssinie. Si son message n’avait pas été universel, il n’aurait pas entrepris ce travail, connaissant les affronts externes et les conflits que cela allait susciter avec ces royaumes qui le dépassaient du point de vue des effectifs des armées et du matériel de guerre et sachant que la situation interne n’était pas encore stabilisée. Comment put-il alors se hasarder à entreprendre ce travail ?

Cependant, c’est un message et une prophétie qui nécessitent d’être transmis à tous les êtres humains. Écoutez-le pendant qu’il dit en toute confiance et avec fermeté :

« Cette affaire parviendra partout où parviennent la nuit et le jour et Allah ne laissera aucune maison des villages, ni aucune habitation des nomades sans y introduire cette religion en glorifiant le glorieux et en avilissant le vil. Une gloire grâce à laquelle Allah glorifiera l’Islam et un avilissement par lequel Allah avilira la mécréance ». (Al Mousnad de l’imam Ahmad 4/103 hadith nº 16998.)

L’Islam est une religion qui a affranchi l’âme humaine du culte de quiconque en dehors d’Allah, quel qu’il soit.

L’Islam est la religion de la modération ; il n’est donc pas question de monachisme et de célibat, ni de déchaînement dans les passions.

Dans l’Islam, il n’y a pas de discrimination, ni de disproportion dans la mise en pratique de ses législations et ses règles. Tous sont égaux.

L’Islam accepte le progrès dans les domaines autres que ceux des croyances et du culte. C’est ce qui fait qu’il soit adéquat à toutes les époques et en tout lieu.

L’Islam met tous les êtres humains au même pied d’égalité en ce qui concerne la base et l’origine de la création, autant le mâle que la femelle, le blanc que le noir.

L’Islam est une relation directe avec Allah, il n’y a pas d’intermédiaire, ni d’autorités spirituelles indépendantes. Le musulman est lié à son Seigneur par toutes les choses, les situations et à tous les instants.

L’Islam est la religion de la clarté. Il n’existe pas, en effet, de choses ambigües auxquelles on doit obligatoirement avoir foi et au sujet desquelles il n’est pas permis de poser des questions.

L’Islam est une religion qui respecte la raison et la pensée et exhorte à les utiliser dans ce qui procure du bien à l’humanité.

L’Islam est une religion dans laquelle les fautes des pécheurs repentants sont transformées en bonnes actions pourvu qu’ils soient sincères, quels que soient leur nombre et leur importance.

L’Islam respecte les religions célestes précédentes, ordonne d’avoir foi en elles, d’aimer leurs messagers et est considéré comme leur prolongement. Les juifs par exemple ne reconnaissent pas le Messie, et les chrétiens ne reconnaissent pas le Prophète Muhammad tandis que les musulmans reconnaissent Moïse et le Messie.

L’Islam est une religion de solidarité sociale qui enjoint au musulman la compassion, la sensibilité et la bienveillance vis-à-vis d’autrui, de même qu’il lui impose de leur offrir son aide.

L’Islam a apporté le système de partage successoral, et a ainsi déterminé avec équité, la part de chacun des héritiers du mort qui ont droit à cet héritage, aussi bien le petit que le grand, le mâle que la femelle. C’est un partage équitable, bon et satisfaisant comme le reconnaissent ceux qui ont une raison saine, un partage qui est fonction de la proximité ou de l’éloignement du défunt, de même que de l’utilité du bénéficiaire pour le mort. Nul n’a donc le droit de partager l’héritage selon sa passion et son désir. Parmi les bienfaits de ce système, il y a le fait qu’il disloque les richesses quelle que soit leur importance en de petits avoirs et rend presque impossible, la monopolisation de richesses par quelques individus.

Letter To the Negus, King of Abyssinia
Traduction: De Mohammad, le Messager d'Allah, a Négus, Roi d'Abyssinie. Que la paix soit sur celui qui suit la guidée. Je remercie Allah, il n'y a pas de divinité qu´Allah, et je témoigne que Jésus fils de Marie n'était plus qu'un esprit créé par Lui, et Sa parole ("Sois" - et il était) à Marie, la Vierge, la bonne, la pure, a reçu. Allah l'a créé comme il a créé Adam avec sa main. Je vous invite à adorer et vénérer Allah, seul, et ne pas Lui associer quelqu´un d´autre, et (je vous appelle) à obéir Allah et a me suivre et a croire a ce qui a été révélé à moi, car je suis vraiment le Messager d'Allah. Je vous invite, vous et vos sujets, à Allah, l'Sublime. Je témoigne que j'ai delivré mon message. Je vous invite à écouter et à accepter mon conseil. Que la paix soit sur celui qui suit la guidée.

L’Islam répond aux besoins spirituels et corporels de l’être humain et refuse la dictature d’un aspect sur un autre. C’est ainsi qu’il organise la vie de l’individu dans un équilibre parfait. Le Prince Charles a dit :

« L’Islam peut nous enseigner une voie d’entente et une manière de vivre dans le monde. C’est une chose qu’a perdue la religion chrétienne. En effet, l’Islam refuse la séparation entre l’être humain, la nature, la religion, la science, la raison et la matière. »L’Islam et l’Occident / Discours du Prince Charles au Centre Oxford pour les Études Islamiques, 1993.
Letter To Moqoqas the Ruler of the Christians in Egypt
Traduction: Je commence par le nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. De Muhammad ibn Abdullah, le Messager de Dieu à la règle Muqawqas des chrétiens en Egypte. Que la paix soit sur celui qui suit la direction. Je vous appeler à l'Islam. Accepter l'islam et vous serez en sécurité. Dieu vous donnera votre récompense deux fois. Si vous abandonnez le message de Dieu, vous porterez le péché de tous vos disciples. Dis: «O gens du Livre, venez à une parole commune entre nous et vous: que nous n'adorions qu'Allah, sans rien Lui associer, et que nous ne prenions point les uns les autres pour seigneurs en dehors d'Allah». Puis, s'ils tournent le dos, dites: «Soyez témoins que nous, nous sommes soumis (a Allah)». (3:64)
Letter To Heraclius the Emperor of Rome
Traduction: Je commence par le nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. De Muhammad ibn Abdullah le Messager de Dieu, à Héraclius l'empereur de Rome. Que la paix soit avec celui qui suit la guidé. Je vous appels à l'Islam. Acceptez l'islam et vous serez en sécurité. Dieu vous donnera votre récompense double. Si vous abandonnez le message de Dieu, vous porterez le péché de votre peuple. Dis: «O gens du Livre, venez à une parole commune entre nous et vous: que nous n'adorions qu'Allah, sans rien Lui associer, et que nous ne prenions point les uns les autres pour seigneurs en dehors d'Allah». Puis, s'ils tournent le dos, dites: «Soyez témoins que nous, nous sommes soumis (a Allah)». (3:64) Héraclius était l'empereur de l'Empire byzantin [610-641] qui prit la Syrie, la Palestine, l'Egypte et de Perse [613-628]).