Les piliers de l’Islam

Les adorations par la parole et les actes, c’est-à-dire ce que l’on désigne par piliers de l’Islam

1. Le double témoignage de foi

Il s’agit du témoignage qu’il n’y a de divinité qu’Allah et que Muhammad est le serviteur d’Allah et Son Messager. C’est la clé de l’entrée dans l’Islam.

Le témoignage que « Il n’y a de divinité qu’Allah » signifie :

  • Qu’il n’y a pas de créateur de ce monde en dehors d’Allah
  • Il n’y a pas de possesseur, ni de gérant de cet univers en dehors d’Allah
  • Il n’y a aucun être adoré méritant l’adoration en dehors d’Allah.
Il n'y a pas d'autre Dieu digne d'adoration sauf Allah, et Mohammed est son messager.
Il n'y a pas d'autre Dieu digne d'adoration sauf Allah, et Mohammed est son messager.

Le témoignage que « Muhammad est le Messager d’Allah » signifie lui obéir en ce qu’il ordonne, ajouter foi aux informations qu’il donne, éviter ce qu’il a interdit et ce contre quoi il a mis en garde, et n’adorer Allah qu’avec ce qu’Il a légiféré.

2. La Prière rituelle

Une grande assemblée de croyants se prosternant à Dieu, l'Exalté, en ordre unique, ce qui démontre clairement leur humilité et soumission à Lui.
Une grande assemblée de croyants se prosternant à Dieu, l'Exalté, en ordre unique, ce qui démontre clairement leur humilité et soumission à Lui.

C’est le lien entre l’individu et son Seigneur. Au cours de la prière, il a une conversation secrète avec Lui, implore Son pardonne, sollicite de Lui le secours et le raffermissement. Il s’agit de cinq prières au cours d’unnycthémère1 à des heures précises, maintenant ainsi le musulman en contact permanent à tous ses instants avec son Créateur. Les hommes les accomplissent en groupe à la mosquée, sauf celui qui a une excuse.

Elles contribuent donc à renforcer les liens d’amour et de concorde entre les musulmans. Il y a également en cela une destruction de toutes les discriminations sociales, parce que tous les musulmans se tiennent en rangs côte à côte, tous orientés vers une même Qibla ; tous sont égaux dans leur humilité devant Allah et dans la station devant Lui.

Nycthémère : Durée de vingt-quatre heures, correspondant à un cycle biologique réglé par l’alternance du jour et de la nuit. © Hachette Livre, 1998.

3. La Zakat

Linguistiquement parlant, «Zakat» veut dire «une augmentation». Elle augmente la richesse d´une personne, et elle protège de infortunes Des organismes de bienfaisance sont récompensés gracieusement par Allah.
Linguistiquement parlant, «Zakat» veut dire «une augmentation». Elle augmente la richesse d´une personne, et elle protège de infortunes Des organismes de bienfaisance sont récompensés gracieusement par Allah.

C’est une petite fraction de la richesse que le musulman riche offre selon des conditions précises et de plein gré, en application à l’ordre d’Allah, à ses frères parmi les pauvres et les nécessiteux. À travers son institution, l’Islam cherche à raviver l’esprit de solidarité sociale entre les musulmans, à éradiquer la pauvreté et à apporter des solutions aux dangers qui en découlent. La Zakat purifie les coeurs des riches du vice de l’avarice et de la cupidité, et purifie les coeurs des pauvres de la haine et du ressentiment envers les riches lorsqu’ils les voient dépenser sur eux régulièrement et faire preuve de bonté envers eux.

4. Le jeûne du ramadan (Siyaam)

Les musulmans utilisent le calendrier lunaire pour déterminer le début et la fin de chaque mois. Il est également utilisé pour déterminer le début « des saisons religieux» (comme le jeûne et le Hajj).
Les musulmans utilisent le calendrier lunaire pour déterminer le début et la fin de chaque mois. Il est également utilisé pour déterminer le début « des saisons religieux» (comme le jeûne et le Hajj).

Il s’agit d’un mois de l’année au cours duquel les musulmans observent le jeûne. Il consiste à s’abstenir de tout ce qui rompt le jeûne : nourriture, boisson et rapport sexuel, de l’apparition de l’aube jusqu’au coucher du soleil. Ce n’est pas une nouveauté innovée par l’Islam mais une partie des mêmes obligations qu’Allah a également prescrites aux communautés précédentes. Allah dit :

Ô les croyants ! On vous a prescrit as- Siyâm comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrezvous la piété .(S. La vache 2, v. 183.)

Le jeûne est un djihad entre l’âme d’une part, et ses plaisirs et désirs d’autre part. À travers le jeûne, le musulman ressent les besoins de ses frères déshérités parmi les pauvres et les besogneux ; il s’intéresse alors à leur donner leurs droits et à s’enquérir de leur situation.

5. Le Hadj

Pèlerins font le tour de la «Kaaba» au cours de la saison du Hadj. Le Sacré-Masjid al-Haram à la Mecque peut accueillir plus de deux millions de personnes en même temps.
Pèlerins font le tour de la «Kaaba» au cours de la saison du Hadj. Le Sacré-Masjid al-Haram à la Mecque peut accueillir plus de deux millions de personnes en même temps.

C’est le fait de se rendre à la Maison sacrée d’Allah dans le but d’accomplir des actes spécifiques à des endroits spécifiques et à des moments spécifiques en application de l’ordre d’Allah. Il incombe obligatoirement à tout musulman sain d’esprit ayant atteint la puberté de l’accomplir une fois dans sa vie à condition d’en avoir la capacité du point de vue physique et financier. Allah dit:

Et c’est un devoir envers Allah pour les gens qui ont les moyens, d’aller faire le pèlerinage de la Maison. Et quiconque ne croit pas... Allah Se passe largement des mondes . (S. La famille d’Imrân 3, v. 97.)

Le Hadj est considéré comme le plus grand rassemblement islamique au cours duquel les musulmans se retrouvent en un même lieu, à une période précise, invoquant un seul Seigneur, portant un même vêtement, accomplissant un même rite, sans discrimination entre le riche et le pauvre, le noble et le roturier, le blanc et le noir, l’Arabe et le non-Arabe, et cela n’est autre qu’une confirmation de la fraternité entre les musulmans.